S&P dégrade l’Espagne à un cran de la catégorie spéculative

le
1

Selon S&P, la capacité des institutions espagnoles à faire face aux défis majeurs posés par la crise économique et financière s’effrite. L’agence attribue donc la note souveraine de BBB- avec perspective négative, à un cran de la catégorie spéculative. Le pays sombre dans la récession et les mesures d’austérité soulèvent un mécontentement social croissant. Des tensions s’exacerbent entre le gouvernement central et les autorités régionales, tandis que le soutien des partenaires européens est déstabilisé par certaines voix des pays du Nord. L’agence prévoit un PIB en 2012 de -1.8% et estime que les prévisions de croissance du budget 2013 (-0.5%) sont largement surestimées. Elle constate un renchérissement et une raréfaction du crédit, notamment aux PME, qui empruntent en moyenne à 6.6% jusqu’à 5 ans, contre 4.8% en 2009.

Retrouvez les analyses de Edmond de Rothschild Investment Managers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2496916 le vendredi 12 oct 2012 à 12:23

    C'est pas grave, l'europe vient de reçevoir le prix NOBEL. Demander un chèque en pesetas...

Partenaires Taux