S&P abaisse la note du Nigeria à B+

le
0

ABUJA, 20 mars (Reuters) - Standard & Poor's a annoncé vendredi avoir abaissé sa note sur la dette souveraine du Nigeria de BB- à B+ en expliquant que la chute des cours du pétrole depuis sept mois avait eu un impact important sur les finances publiques. La nouvelle note est assortie d'une perspective stable. S&P ajoute que les risques politiques constituent un facteur important. L'élection présidentielle nigériane, reportée le mois dernier, doit avoir lieu le 28 mars; le chef de l'Etat sortant, Goodluck Jonathan, candidat à sa propre succession, sera opposé à l'ancien chef de la junte militaire Muhammadu Buhari. Le scrutin s'annonce comme le plus serré depuis la fin du régime militaire en 1999. Pour S&P, même si le Nigeria a pris diverses mesures monétaires et budgétaires pour contrer l'impact de la baisse des prix pétroliers, les tensions politiques pourraient freiner la mise en oeuvre de décisions supplémentaires. L'agence rappelle que le pays le plus peuplé d'Afrique tire environ deux tiers de ses recettes fiscales du pétrole et du gaz, qui représentent plus de 90% de ses exportations. Mais elle ajoute que le secteur des services, en forte croissance, représente désormais plus de 50% du produit intérieur brut (PIB) contre 14% pour les hydrocarbures. S&P table sur une croissance annuelle moyenne de 5% de l'économie nigériane sur la période 2015-2018. Il y a six mois, elle disait s'attendre à une expansion de 6,2% pour 2015-2017. (Julia Payne, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux