S'installer chez Margaret Thatcher pour 39 millions d'euros

le
3

L’élégante résidence du très chic quartier de Belgravia où la Dame de Fer a passé sa retraite a été entièrement rénovée, avec ascenseur privé, salle de gym, cinéma et cave à vin pour 500 bouteilles.

De notre correspondant, à Londres

C’est l’une des plus belles adresses de Belgravia, le quartier aristocratique de Londres, proche de Buckingham Palace. Devant le 73 Chester Square, on avait l’habitude de saluer un policier en faction qui protégeait dans sa retraite la Dame de fer, le plus controversé des premiers ministres britanniques. Elle y avait emménagé en 1991, après avoir été renversée de Downing Street par une cabale de rebelles conservateurs, et y vécut presque jusqu’à sa mort en 2013, bien qu’elle ait fini ses jours au Ritz.

Ses héritiers ont vendu la maison au promoteur Leconfield, qui vient de la mettre sur le marché, via l’agence Savills, pour la bagatelle de 30 millions de livres (39 millions d’euros), après dix-huit mois et environ 6 millions d’euros de travaux.

La noble façade georgienne blanche classée est typique du quartier. La porte d’entrée blindée capable de résister à une explosion a été conservée, ainsi que la plaque gravée «73» installée par Maggy herself. Le sol en pierre dans l’entrée est une réplique de celui du Parlement de Westminster. La salle à manger et le bureau en boiseries de l’ancien premier ministre ont été reconstitués à l’identique, pour conserver la dimension historique du lieu. «Si les murs pouvaient parler, on pourrait imaginer Ronald Reagan ou d’autres chefs d’Etat partager la table de la baronne Margaret Thatcher», s’exclame Richard Gutteridge, directeur de l’agence Savills de Sloane Street.

Voisine de nombreux oligarques

Pièces maîtresses de la maison, le salon et la bibliothèque occupent tout le premier étage, avec une hauteur sous-plafond de 3,5 mètres, ornées de deux cheminées Louis XVI originales et d’un parquet refait à neuf. Le deuxième étage accueille la chambre de maître, avec son dressing et sa salle de bains. Cinq autres chambres sont réparties dans la maison, équipée d’un ascenseur. Le promoteur a construit une maison de service à l’arrière doté d’une cuisine ultra-moderne, ainsi qu’un sous-sol avec salon audiovisuel, salle de gym et bar pourvu d’une cave d’une capacité de 500 bouteilles. Une terrasse arborée a également été aménagée.

Voisine de nombreux oligarques (Roman Abramovich a vécu sur le square) ou autres familles régnantes, la propriété devrait attirer les fortunes étrangères en quête de respectabilité dans ce bastion de l’establishment londonien. «La célébrité de l’ancien propriétaire attire la curiosité des acquéreurs mais cela ne devrait pas être déterminant», estime toutefois le vendeur, George Brooksbank, de Leconfield. Il a déjà reçu des marques d’intérêts sérieuses et espère boucler l’affaire en quatre à six semaines, en raison de la rareté du produit sur un emplacement très recherché.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phildesf il y a 10 mois

    Vous avez vos vapeurs mary ? c'est le premier ministre qui a stoppé la descente aux enfers du Royaume Uni, tout simplement.

  • mary2776 il y a 10 mois

    mon dieu on aurait du la pendre celle là

  • chofar il y a 10 mois

    même pas de photos!