S'échanger de l'argent entre "amis" sur les réseaux sociaux va devenir tendance

le
0
S'échanger de l'argent entre "amis" sur les réseaux sociaux va devenir tendance
S'échanger de l'argent entre "amis" sur les réseaux sociaux va devenir tendance

Facebook annonce le lancement prochain, aux États-Unis, d'une nouvelle fonctionnalité permettant d'échanger de l'argent entre contacts via son application Messenger.Son mode de fonctionnement apparait simple puisqu'il suffit de sélectionner un contact puis de sélectionner une icône en forme de dollar une fois la fenêtre de conversation ouverte pour pouvoir entrer la somme que l'on souhaite transférer. L'ami crédité doit évidemment accepter la transaction pour qu'elle puisse être validée. Pour que cela soit rendu possible, chacune des deux parties doit au préalable enregistrer un numéro de carte bancaire. Ce nouveau service, sans frais intermédiaire, sera accessible prochainement via l'application mobile Messenger (sous Android et iOS) et le site Web de Facebook.

Une solution déjà adoptée par Snapchat et Twitter

La tendance n'est pas nouvelle puisqu'à l'automne 2014, Snapchat a également lancé sa propre solution de paiement entre particuliers, baptisée Snapcash. Celle-ci permet à un utilisateur d'envoyer de l'argent à un autre directement via un simple bouton de paiement, là encore directement intégré à la messagerie instantanée.

En ce qui concerne Twitter, l'innovation vient cette fois-ci de France, en partenariat avec le groupe bancaire BPCE et via son application mobile S-money (sous Android et iOS). Ceux qui le souhaitent et qui possèdent un compte à la Caisse d'Epargne ou à la Banque Populaire peuvent ainsi à tous moment s'échanger de l'argent via un simple tweet, sous la forme "@SMoneyfr #envoyer 100EUR @pseudodudestinataire", cette transaction devant ensuite être validée sur S-money.

À noter que Facebook et Twitter testent déjà un bouton "acheter" aux États-Unis, afin de faciliter les transactions vers certaines boutiques partenaires. Quant à ce nouveau mode de paiement entre particuliers, qui se veut entièrement sécurisé, il va d'abord devoir convaincre les Américains avant d'être déployé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant