«S'approcher des côtes pour faire plaisir aux passagers»

le
0
INTERVIEW - Longtemps commandant sur les paquebots de la SNCM, qui relient le continent à la Corse et au Maghreb, Hervé Lopez, désormais à la retraite, rappelle que les côtes de l'Italie sont très balisées

LE FIGARO. - Qui fixe la route empruntée par un paquebot?

Hervé LOPEZ. - Le commandant décide seul sa route, notamment en fonction des conditions météorologiques et des fonds marins. À la différence de l'aviation, il n'a pas de compte à rendre à une autorité centrale ou une tour de contrôle. En général, il choisit la ligne droite. Mais il arrive de s'écarter très largement pour éviter les intempéries et garantir le confort des passagers. Le commandant donne les instructions de navigation, qui sont ensuite appliquées par l'officier de quart. On peut aussi naviguer tout près des côtes. Les gros paquebots sont habitués à mouiller dans les petits ports.

Le commandant peut donc choisir d'effectuer une parade, comme cela semble s'être produit pour le Costa?

Il faut savoir faire plaisir aux passagers, mais sans prendre de risque… Il y a une part de spectacle dans les croisières. Il n'est pas rare que le commandant décide de s'approcher des côtes pour faire admirer les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant