Rythmes scolaires : Xavier Bertrand propose une «porte de sortie»

le
2
Les députés débattent ce matin d'une proposition de loi de l'ex-ministre du Travail qui laisse la liberté aux maires d'appliquer ou non la réforme Peillon.

La réforme des rythmes scolaires voulue par Vincent Peillon continue de provoquer manifestations et blocages. Selon une estimation du SNUipp-FSU, le premier syndicat du primaire, un peu plus de quatre instituteurs sur dix ont exprimé l'intention de faire grève jeudi pour s'opposer aux modalités de mise en œuvre de la semaine de 4,5 jours et demander, plus largement qu'une «priorité soit accordée» à l'enseignement primaire.

«La réforme est inapplicable en l'état, qui plus est à la rentrée 2014, résume Xavier Bertrand. Les maires ne savent pas faire, ni financièrement ni techniquement, le gouvernement cherche à reculer sans le dire en prolongeant le fonds d'amorçage et en modifiant le taux d'encadrement, bref, on e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le mercredi 4 déc 2013 à 19:48

    Peillon est un c o n et on le sait depuis mai 2012. Plus sectaire que lui tu meurs. Ah il y a aussi Belkacem et la préposée à la "justice"... Ah il en reste encore 33...

  • apvogel le mercredi 4 déc 2013 à 17:04

    Ce qui m'étonne qd même c'est qu'autrefois on savait faire, et là on sait plus...Ne nous cachons pas devant la réalité: la seul raison et elle n'est jamais évoquée, c'est le refus des enseignants de sacrifier le confort d'un Mercredi payé à rester chez soi, alors que les parents embauchent des nounous...double peine financière?