Rythmes scolaires : Peillon en terrain miné

le
0
En annonçant une rentrée anticipée, le ministre de l'Éducation relance la polémique.

C'est un nouveau rebondissement dans le dossier des rythmes scolaires. Après s'être dit favorable jeudi, dans l'Est républicain à deux semaines de vacances scolaires à la Toussaint, le ministre de l'Éducation, Vincent Peillon, a annoncé vendredi sur France Infoque les deux jours perdus seraient rattrapés, pour l'un dès septembre 2012 avec une rentrée anticipée, pour l'autre à la fin de l'année 2013. Quid de la concertation avec la communauté éducative qui doit débuter le 28 juin?

«Le dialogue social ne peut avoir lieu via les médias, regrette Christian Chevalier, secrétaire général du syndicat des enseignants de l'Unsa. Nous avons l'impression que tout est déjà acté, alors que la discussion n'a pas eu lieu.» Comme la majorité des acteurs concernés, le syndicat ne s'oppose pas, sur le fond, à la mise en place de ces 15 jours de congés à la Toussaint, et ce, au nom de l'alternance, souhaitable pour les enfants, de sept semaines d'école et deux semaines de c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant