Rythmes scolaires: Peillon en difficulté

le
0
Parents d'élèves et syndicats critiquent les projets du ministre, moins ambitieux que prévus.

Et si le mammouth accouchait une nouvelle fois d'une souris? Préconisée par les chronobiologistes, défendue haut et fort par le ministre de l'Éducation, très attendue par enseignants et parents, la réforme des rythmes scolaires pourrait bien se révéler moins ambitieuse que prévue.

C'est en tout cas ce qui ressort des discussions que les syndicats d'enseignants ont eues, les 15 et 16 octobre, avec le ministre, dans le cadre des négociations concernant la loi de programmation et d'orientation qui doit être rédigée avant début novembre.

« Vincent Peillon a réussi le tour de ­force de se mettre à dos les enseignants et les parents d'élèves», estime sans détour Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa. Selon le premier scénario dévoilé par le ministre aux syndicats, la journée d'école sera pratiquement aussi longue, passant de 6 heures à 5 h 30. Elle s'achèverait à 16 heures, et non 15 h 30, comme annoncé. Une bien mince avancée pour les éc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant