Rythmes scolaires : les «Gilets jaunes» n'attirent pas les foules

le
0
Rythmes scolaires : les «Gilets jaunes» n'attirent pas les foules
Rythmes scolaires : les «Gilets jaunes» n'attirent pas les foules

Ils étaient seulement 500, selon les organisateurs, mais le renfort de dromadaires a adouci les bosses qui mènent au ministère de l'Education nationale. Le rassemblement des «Gilets jaunes» contre la réforme des rythmes scolaires n'a pas attiré les foules ce samedi après-midi. Partis du Jardin du Luxembourg (6e arrondissement) les parents d'élèves et autres élus opposés à la réforme Peillon, réunis en collectif, se sont dispersé aux alentours de 17heures.

En tête de cortège, les dromadaires de Christian Schoettl, maire Nouveau Centre de Janvry (Essonne) et farouche opposant à la réforme, ont connu un certain succès. «Le dromadaire il faut respecter son rythme sinon il s'allonge comme les enfants qui s'assoupissent à l'école» a d'ailleurs ironisé l'édile francilien. 

Gilets jaunes, du goût de la mise en scène: face à face dromadaire-CRS. pic.twitter.com/mOceMlXkIW? Flora Genoux (@floragenoux) March 15, 2014

Alexandre Touzet, maire de Saint-Yon (Essone) a lui aussi rappelé que la réforme était difficilement applicable pour les petites communes rurales. «Il n'y a pas les structures pour faire des animations comme à Paris» a-t-il expliqué à notre reporter.

A. Touzet, maire d'une commune de 900 hbts, "il n'y a pas les structures pr faire des animations comme à Paris" pic.twitter.com/RGSpMiu0py? Flora Genoux (@floragenoux) March 15, 2014

 Le passage obligatoire des 80 % des communes françaises restantes aux nouveaux rythmes scolaires à la rentrée prochaine pourrait venir gonfler le mouvement.«On espère l'abrogation des décrets afin que les nouveaux rythmes scolaires ne soient pas appliqués» affirme Elodie Bérillac, présidente des gilets jaunes.

«Toutes les communes n'ont pas les moyens nécessaires pour appliquer la réforme», dénonce Delphine, maman d'une fillette en petite section maternelle à Crisolles, village de 1 000 habitants ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant