Rythmes scolaires : les Français pour l'école le matin, mais inquiets des difficultés

le
0
Les Français pensent que la réforme des rythmes peut réduire les inégalités.
Les Français pensent que la réforme des rythmes peut réduire les inégalités.

Deux tiers des Français se déclarent favorables à la réforme des rythmes scolaires mise en place par Vincent Peillon. Mais ils estiment aussi, à une large majorité, que l'application de la réforme sera "compliquée" et entraînera "des contraintes d'organisation", selon un sondage CSA publié vendredi. Selon les résultats de l'enquête, 69 % des parents d'enfants scolarisés en maternelle et 67 % des parents d'élèves en école élémentaire jugent que la concentration des enseignements le matin est "bénéfique". Mais 86 % des sondés estiment que la réforme sera "compliquée à mettre en place dans certaines communes", 83 % d'entre eux craignant "des contraintes d'organisation pour certaines familles". "En dépit des bénéfices engendrés par cette réforme pour les élèves, les Français demeurent fortement préoccupés par les contraintes d'organisation que peuvent engendrer la concentration des cours le matin et la proposition d'activités périscolaires l'après-midi", rapporte le sondage. Parallèlement, les "assouplissements" au décret Peillon proposés par le ministre de l'Éducation nationale Benoît Hamon, en particulier pour les communes les plus en difficulté avec le passage obligatoire à la semaine de 4,5 jours à la rentrée 2014, sont jugés comme "plutôt une bonne chose" par plus des deux tiers des Français (67 %). Clivage politiqueS'agissant des bénéfices attendus de la réforme sur les résultats scolaires, les Français sont...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant