Rythmes scolaires : les Français courageux mais pas téméraires

le
1
La démarche d'assouplissement du ministère (avec notamment la possibilité de regrouper les activités scolaires sur un après-midi) est jugée bienvenue par les deux tiers des Français.
La démarche d'assouplissement du ministère (avec notamment la possibilité de regrouper les activités scolaires sur un après-midi) est jugée bienvenue par les deux tiers des Français.

"Retour sur une année scolaire qui s'est bien déroulée." C'est en ces termes que sont présentées les conclusions d'un sondage réalisé par le CSA pour le ministère de l'Éducation nationale et publié vendredi. Une manière surprenante de voir le calme relatif dans lequel évoluent les écoles primaires en cette fin de printemps, après le chaos et l'incompréhension qui ont marqué le premier trimestre de cette année.

Selon cette enquête, les deux tiers des Français considèrent en effet que le bilan de l'année écoulée est bon. Plus impressionnant encore, ce sont plus de neuf parents d'élèves sur dix qui se disent satisfaits. Un enthousiasme à l'égard de la réforme des rythmes scolaires qui se fonde avant tout sur les principes de la réforme. Les sondés approuvent l'objectif du ministère de donner la priorité au primaire et le concept de la réforme des rythmes : plus des deux tiers des parents d'enfants scolarisés dans le primaire estiment que la concentration des cours le matin est bénéfique, essentiellement car elle permettrait aux élèves de bénéficier de bonnes conditions pour mieux apprendre.

Assouplissement

Les conclusions du sondage affirment également qu'un tiers "seulement" des sondés sont soucieux de la fatigue et du stress qu'imposerait cette nouvelle organisation aux élèves. "Seulement" ? Après un an d'expérimentation au cours d'une "année qui s'est bien déroulée", d'aucuns trouveraient cela trop important. À trois mois...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le samedi 31 mai 2014 à 01:05

    J'ai comme l'idée que lorsque les activités de l'après-midi seront facturées aux parents afin de ne pas alourdir les impôts locaux, le résultat du sondage pourrait être différent...