Rythmes scolaires : les communes pas prêtes

le
0
Le projet de décret a été rejeté mardi par le conseil supérieur de l'éducation (CSE).

Le Conseil supérieur de l'éducation (CSE), organisme consultatif représentant les syndicats d'enseignants, parents d'élèves et collectivités, a voté mardi contre le projet de décret sur les rythmes scolaires. La majorité des personnes présentes s'est abstenue et seules cinq personnes sur soixante-douze ont voté pour.

Sans surprise, le principal syndicat du primaire, le Snuipp-FSU estime que «le compte n'y est pas, ni pour les élèves ni pour les enseignants». Le calendrier scolaire est «toujours aussi déséquilibré», les journées de classe «à peine raccourcies» et «l'incertitude demeure» quant à l'organisation des temps placés en dehors de la classe, insistent ses représentants, inquiets de ce que la réforme puisse être réussie dans les communes qui en ont les moyens financiers et qu'elle échoue dans les autres.

Les villes ont le choix de mettre en place la réforme...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant