Rythmes scolaires : la réforme repoussée

le
2
Les collectivités locales sont favorables à un report de la réforme à 2014. De leur côté, les enseignants regrettent une refondation de l'école limitée à la seule question des rythmes.

Le feuilleton des rythmes scolaires se poursuit. Et au vu des tergiversations, son issue pourrait être moins flamboyante que les débuts.

Dès son arrivée rue de Grenelle, Vincent Peillon avait annoncé avec fracas le retour de la semaine de quatre jours et demi et des journées de classe allégées. Six mois plus tard, l'ambitieuse réforme se heurte au principe de réalité.

«L'Élysée réfléchit à un report en 2014», affirme un article paru le 14 novembre, sur les Echos.fr. «François Hollande pourrait se prononcer en ce sens lors du congrès des maire de France», où il intervient lundi, précise l'article. Des informations formellement démenties par l'Élysée, mais qui démontrent, une fois de plus, les difficultés de mise en œuvre de la réforme.

Prévisibles et non d...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le vendredi 16 nov 2012 à 08:53

    J'ai rencontré,hier, une directrice d'école maternelle qui me disait : "c'est du grand n'importe quoi" en quelque sorte une gifle à Peillon.

  • janaliz le vendredi 16 nov 2012 à 07:31

    Attendons la décision d'ajournement définitif. Mais le simple fait que cela puisse poser problème c'est que cette annonce à l'emporte pièces n'étaient pas réfléchie, comme tout ce quia suivi depuis 6 mois. Merci messieurs les non gestionnaires pour votre incompétence.