Rythmes scolaires : la grogne des parents

le
0
Des collectifs appellent à une journée classe vide le 13 novembre, signe d'un véritable malaise relayé par certains élus.

Certains enseignants trouveront-ils leur classe vide le mercredi 13 novembre? En appelant à un «boycott national» de cette demi-journée instaurée par le décret Peillon, des collectifs de parents veulent faire entendre leur voix sur le dossier des rythmes scolaires. Après des professeurs et des animateurs qui ont eu recours à la grève, des élus qui ont fait connaître leurs revendications ­financières - ils rencontreront Jean-Marc Ayrault le 9 octobre -, les parents font leur entrée officielle sur la scène contestataire. Et le mouvement dépasse largement les deux grandes fédérations.

Sur sa page Facebook récemment créée sous le nom «Non aux nouveaux rythmes scolaires», l'Association des parents d'élèves (APE) de Passy Chernoviz, le plus important groupe scolaire de Paris (840 enfants), dans le XVIe arrondissement, reprend cet appel au b...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant