Rythmes scolaires : grève dans les écoles d'Aubervilliers

le
1
La ville la plus pauvre du «93» est aussi celle qui proteste le plus contre la réforme de Vincent Peillon.

Ce jeudi, 95 % des enseignants des écoles maternelles et élémentaires d'Aubervilliers ont décidé de ne pas travailler pour manifester contre la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Cette ville de 78.000 habitants, l'une des plus pauvres de la région, est la plus importante de Seine-Saint-Denis à s'engager dans le changement de rythmes cette année. C'est aussi celle qui proteste le plus. Ce matin, 21 établissements sur 32 devaient être fermés à l'appel de l'intersyndicale SNUIPP/SUD/FO/CGT.

Les enseignants demandent carrément la suspension immédiate de la réforme qui concerne 9500 élèves dans la commune. Ils doivent se rassembler devant la mairie à midi pour protester. «On fonctionne à marche forcée. C'est insupportable. On ne sait plus ce qui est bien ou pas pour les enfants», témoigne Marine, professeur des écoles. «On manque de tout ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le jeudi 3 oct 2013 à 12:01

    Si toute les écoles, déjà sous le nouveau régimes, faisaient grève, ce C. de peillon reviendrait. Après tout, la CGT est un bon exemple de grève.