Rythmes scolaires : Gaudin hostile à la réforme Peillon à Marseille

le
0
INTERVIEW - Le maire de la cité phocéenne estime que la réforme du ministre de l'éducation «coûterait 25 millions d'euros par an» à la ville.

LE FIGARO. - Un collectif d'une cinquantaine de maires refuse l'application dès septembre 2014 de la réforme des rythmes scolaires. Quelle est votre position pour Marseille?

Jean-Claude GAUDIN. - Je comprends et je partage la position de ces maires mais nous sommes dans la deuxième ville de France qui compte 860.000 habitants, 444 écoles maternelles et primaires et 73.000 enfants inscrits. Si la loi nous en faisait obligation, nous serions évidemment contraints d'en passer par là. Mais il faut que le gouvernement comprenne qu'il ne peut pas nous imposer une loi à laquelle tout le monde est opposé. D'ailleurs, il le verra bien cette semaine dans la rue. Je suis assez surpris que le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, ne m'en ait jamais parlé personnellement, d'au...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant