Rythmes scolaires : Delanoë monte au front

le
0
Le maire de Paris a tenu la 3e réunion de concertation lundi soir avec les enseignants qui ne décolèrent pas.

Jusqu'alors, Bertrand Delanoë avait choisi de dépêcher son adjointe, Anne Hidalgo, aux deux premières réunions dites «de concertation» autour de la réforme des rythmes scolaires. Sous les huées d'une assistance faite d'enseignants et de parents remontés...

Lundi soir, pour ce 3e meeting, le maire en personne avait fait le déplacement à l'espace Reuilly (XIIe) pour tenter de renouer le dialogue, après les grèves du 22 janvier et du 12 février. Saura-t-il trouver les mots pour apaiser la grogne de la communauté éducative? Rien n'est moins sûr. «Les annonces du maire de Paris nous laissent dubitatifs», lançait ­Jérôme Lambert, secrétaire parisien du SNuipp, le premier syndicat d'enseignants du primaire, qui ne décolérait pas, lundi, à la lecture des propos tenus par le maire dans Le Parisien.

Ce dernier, qui évoque «l'un des dossiers les p...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant