Rythmes scolaires : convergence vers la semaine de quatre jours et demi

le
0
Quinze jours après le lancement par Vincent Peillon de la concertation sur «la refondation de l'école de la République», Bruno Julliard, l'un de ses conseillers, demande de l'audace. Pas un filet d'eau tiède.

«Aucun article de la loi d'orientation et de programmation pour l'école n'est rédigé», a affirmé Bruno Julliard, conseiller au cabinet du ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, lors d'un point d'étape sur la grande concertation lancée le 5 juillet pour «refonder l'école de la République».

La première phase de celle-ci s'est achevée le 21 juillet. Elle a réuni quelque 600 participants -des Fédérations de parents d'élèves aux syndicats enseignants, en passant par des associations, des élus et personnalités qualifiées-, autour de quatre thèmes fixés par le ministre (réussite scolaire, élèves, système et personnels). «Nous sommes déjà en capacité de faire un premier bilan», a expliqué Bruno Julliard.

Si le thème des rythmes scolaires est celui qui fait le plus débat, c'est aussi celui sur lequel les choses sont le plus avancées. Dès sa prise de fonction, Vincent Peillon s'était exprimé sur le sujet, annonçant la mise en place d'une réfor

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant