Rythmes scolaires à Paris : NKM veut récupérer les mécontents

le
0
Nathalie Kosciusko-Morizet.
Nathalie Kosciusko-Morizet.

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris qui dénonce les conditions de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires dans la capitale, a lancé lundi une plateforme interactive pour permettre notamment aux parents mécontents de faire remonter leurs critiques. Le site www.nosenfantsmeritentmieux.fr propose au visiteur de cocher parmi une liste d'une demi-douzaine de problèmes potentiels (de la "fatigue de l'enfant" au "défaut de surveillance" dans l'école, en passant par l'"encadrement insuffisant ou mal formé"). "Les parents aujourd'hui sont en grand désarroi, ils ne se sont pas entendus", a justifié sur RTL l'ancienne ministre UMP, reprochant à la municipalité de ne pas avoir prévu de "remontées d'informations" sur cette réforme mise en place à la rentrée à Paris (comme dans 17 % des communes de France). Le site s'adresse aussi aux enseignants et aux directeurs d'école et les invite à formuler des propositions "pour améliorer les choses". Pour NKM, cette réforme - remettant en place une demi-journée de classe qui avait été supprimée en 2008 - a pour effet de charger encore davantage l'emploi du temps des enfants. "J'aurais voulu qu'on explore la possibilité de réduire les vacances d'été", rappelle-t-elle. La candidate dénonce aussi un certain flou sur le profil des animateurs chargés des activités périscolaires, leur formation, et sur les critères ayant présidé au choix de ces animations. "Je veux qu'on...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant