Rythmes scolaires à Paris : le programme de septembre

le
0
INFOGRAPHIE - Lundi, le Conseil de Paris va voter le passage à la semaine de 4,5 jours dès la rentrée 2013. Reste 20 millions d'euros à trouver.

Bertrand Delanoë aura beau redire le bien-fondé de la réforme des rythmes scolaires dans le primaire et se défendre de toute démarche politicienne sur le sujet, sa décision de la mettre en ½uvre dès 2013 apparaît bien comme un soutien, voire une allégeance au gouvernement et au ministre de l'Éducation. Après le report à 2014, décidé à Lyon et Lille, autres bastions de gauche, n'est-il pas le meilleur élève de Vincent Peillon? Cette décision, il la doit d'ailleurs à une man½uvre politique: les écologistes l'ont assuré de leur soutien, face à une droite et un Front de gauche opposé au projet.

Fort de cette validation, le maire de Paris soumettra lundi au vote du Conseil de Paris un v½u justifiant et précisant la mise en ½uvre de la réforme. Dans ce texte de trois pages, l'exécutif parisien é...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant