Rythmes scolaires : 30 % des écoles catholiques prêtes pour 2013

le
0
Favorable à l'application de la réforme des rythmes en toute liberté et en concertation avec la communauté éducative, l'enseignement catholique rappelle qu'il n'est nullement tenu de mettre en ?uvre le décret de Vincent Peillon.

L'enseignement catholique serait-il ironiquement le bon élève de la réforme Peillon? Mardi, son secrétaire général, Éric de Labarre, a estimé que 30 % des écoles catholiques sous contrat passeraient dès 2013 à la semaine de quatre jours et demi.

Du côté de l'enseignement public, seuls 22 % des élèves seront concernés, les municipalités ayant majoritairement choisi de reporter la réforme à 2014. Des chiffres bien éloignés des espérances de Vincent Peillon, à qui Éric de Labarre a rappelé, indirectement, les vertus de la concertation... «On ne peut plus faire évoluer l'école en France par décret ou par oukase», a-t-il répété.

Comme il l'avait fait au sujet du mariage pour tous -lorsqu'il avait été question de débattre d...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant