Ryder Cup : Dubuisson, dix ans après

le
0
Ryder Cup : Dubuisson, dix ans après
Ryder Cup : Dubuisson, dix ans après
Thomas Levet n'est plus le seul Français au palmarès de la prestigieuse Ryder Cup. Ce dimanche, Victor Dubuisson est devenu l'égal de son aîné, dix ans après la victoire de ce dernier avec l'équipe européenne, à seulement 24 ans.

A lui seul, il a ressuscité le golf français, plongé dans un profond sommeil depuis plusieurs années. Véritable révélation du circuit européen depuis quelques mois, Victor Dubuisson est entré au panthéon du golf mondial en remportant la Ryder Cup ce dimanche, sur le parcours écossais de Gleneagles. A 24 ans, il devient le deuxième Français à inscrire son nom au palmarès de l'épreuve, dix ans après Thomas Levet, sacré en 2004 dans le Michigan.

« Le meilleur joueur avec lequel j'ai joué, avec Rory McIlroy »

Et comme si cela ne suffisait pas, le natif de Cannes a terminé son week-end écossais invaincu. Aligné en « foursome » aux côtés de Graeme McDowell vendredi et samedi, Dubuisson a fait mieux que répondre présent. A tout juste 24 ans, il a porté son duo vers la victoire, forçant même l'admiration de l'expérimenté McDowell, qui n'a pas hésité à affirmer que Dubuisson était « le meilleur joueur avec lequel [il] avait joué avec Rory McIlroy ». Le plus beau des compliments pour ce golfeur atypique, méconnu du grand public et engagé dans une petite guerre avec les médias français depuis plusieurs mois. Programmé en dernier match ce dimanche, le Français s'est retrouvé seul sur le parcours pour les trois derniers trous. Une belle récompense symbolique pour Dubuisson avec tous les regards, spectateurs, caméras et joueurs confondus, braqués sur son jeu si travaillé. Avec au final, un match nul contre Johnson.

L'homme qui joue entre les cactus

Surnommé « Cactus Boy » outre-Atlantique depuis son coup de maître joué au milieu des cactus dans l'Arizona, en février dernier (voir la vidéo ci-dessous), Victor Dubuisson a impressionné ses compères européens et ses adversaires américains ce week-end. Thomas Levet n'est plus seul sur les tablettes de la Ryder Cup. Et si le jeune français ne se perd pas en chemin, il pourrait bien être le leader de la formation du Vieux Continent lors de l'édition 2018, prévue en France, au golf de Guyancourt. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant