Ryanair défie Lufthansa dans le ciel de Francfort

le
0
RYANAIR VA LANCER DES LIAISONS DEPUIS FRANCFORT
RYANAIR VA LANCER DES LIAISONS DEPUIS FRANCFORT

par Victoria Bryan et Maria Sheahan

(Reuters) - La compagnie à bas coûts irlandaise Ryanair a annoncé mercredi son intention de lancer des liaisons au départ de Francfort, intensifiant ainsi sa présence dans les grands aéroports et mettant davantage la pression sur les compagnies classiques, à commencer par Lufthansa.

La compagnie allemande Lufthansa, qui avait déjà réduit en juillet sa prévision de profits pour l'exercice en cours en raison d'un recul significatif des réservations de vols vers l'Europe, a encore revu en baisse mercredi ses projets d'augmentation de capacités pour tenter de freiner la baisse des prix..

Comme Lufthansa, IAG (IAG), la maison mère de British Airways, a annoncé la semaine dernière que l'augmentation de sa capacité cette année serait de 4,4%, inférieure d'environ un point de pourcentage à sa prévision initiale, et que le groupe se préparait à une augmentation plus faible que prévu en 2017.

Les compagnies aériennes classiques européennes souffrent de la concurrence de leurs homologues à bas coûts qui mettent de plus en plus de sièges sur le marché, profitant de la baisse du coût du kérosène pour gagner des parts de marché en tirant les prix vers le bas.

Face à cette concurrence, Lufthansa s'est développé dans le "low cost" avec notamment sa marque Eurowings. Le groupe allemand a également signé des accords avec Air Berlin et racheté Brussels Airlines.. Avec cette stratégie, Lufthansa deviendra l'été prochain le troisième transporteur en Europe derrière Ryanair et easyJet.

Ryanair de son côté se développe en Allemagne et entend porter sa part de marché à 20% contre 8% actuellement. La compagnie irlandaise prévoit de se déployer dans les principaux aéroports d'Europe pour attirer davantage de passagers et une clientèle en voyages d'affaires.

Ryanair va commencer à lancer des liaisons au départ de l'aéroport de Francfort, le plus important d'Allemagne, dès l'été prochain pour desservir quatre destinations touristiques en Espagne et au Portugal, a précisé la compagnie irlandaise, qui prévoit une forte croissance pour l'hiver 2017/2018.

L'aéroport de Francfort, géré par Fraport, compte peu de compagnies à bas coût, en raison de ses tarifs particulièrement élevés et de ses temps de rotation.

"UN AFFRONT"

Lufthansa détient environ 60% de parts de marché à Francfort et a noué historiquement des relations étroites avec Fraport, dont il détient 8% du capital. Mais l'exploitant de l'aéroport de Francfort entend désormais faire évoluer cette relation et s'ouvrir aux compagnies à bas coût pour répondre à la demande des passagers.

"C'est déjà un affront de tenir une conférence de presse commune entre Ryanair et Fraport le jour même de la publication des résultats du troisième trimestre de Lufthansa", a déclaré Michael Gierse, gérant de fonds chez Union Investment, à Lufthansa.

Le président du directoire de Lufthansa, Carsten Spohr, a dit s'attendre à ce que la compagnie puisse économiser jusqu'à 300 millions d'euros par an si elle bénéficiait des mêmes conditions que Ryanair et si des vols Eurowings pouvaient décoller de Francfort.

La compagnie aérienne allemande a déjà publié ses résultats préliminaires pour le troisième trimestre et relevé sa prévision de bénéfice 2016, grâce notamment à des réservations en classe affaires supérieures aux attentes en septembre.

Après une période faste, favorisée par la baisse du prix du carburant et une forte demande de voyages, les analystes craignent un avenir plus difficile, dans un contexte de montée des tensions politiques dans le monde et de vive concurrence des compagnies à bas prix qui créent de nouvelles capacités.

"Nous réagissons aux pressions sur les prix dans le secteur du transport aérien en étant disciplinés en matière de capacités et de coûts", a déclaré Carsten Spohr dans un communiqué, tout en se déclarant confiant pour l'année 2017.

Lufthansa s'attend désormais à une hausse de sa capacité de 8,7% au quatrième trimestre, réduisant encore d'un point de pourcentage sa prévision. Pour l'ensemble de 2016, cela donnera une augmentation de 5,2% au lieu de 5,4%.

L'action Lufthansa abandonne 3,23% à la Bourse de Francfort, à l'approche de la clôture. Celle de Ryanair gagne 0,47%.

(Juliette Rouillon et Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant