Ryad sanctionne des sociétés et personnalités libanaises

le
0
    DUBAI, 26 février (Reuters) - L'Arabie saoudite a annoncé 
vendredi qu'elle plaçait sur liste noire quatre sociétés et 
trois personnalités libanaises qu'elle accuse d'être liées au 
Hezbollah chiite. 
    "Le royaume poursuivra par tous les moyens disponibles sa 
lutte contre les activités terroristes du soi-disant Hezbollah", 
précise le ministère saoudien de l'Intérieur dans un communiqué 
diffusé par l'agence de presse officielle SPA. 
    Les quatre sociétés libanaises visées sont Vatech, Le-Hua 
Electronics Field, Aero Skyone  et Labico SAL Offshore, les 
trois personnalités Fadi Hussein Serhan, Adel Mohamad Cherri et 
Ali Zeaiter. 
    A la suite d'un différend avec Beyrouth, l'Arabie saoudite a 
suspendu le financement d'achat d'armes par le Liban à la France 
pour un montant global initial de trois milliards de dollars. 
    Le mois dernier, le Liban, représenté par son ministre des 
Affaires étrangères Gebran Bassil, a en effet refusé de voter un 
communiqué arabe condamnant les attaques de représentations 
diplomatiques saoudiennes en Iran après l'exécution d'un 
dignitaire chiite par Ryad. 
    Le Hezbollah est financé et soutenu par l'Iran. Il a envoyé 
des combattants se battre au côté de l'armée gouvernementale en 
Syrie, alors que l'Arabie saoudite appuie l'opposition à Bachar 
al Assad. 
 
 (Rania El Gamal et Sam Wilkins; Guy Kerivel pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant