Ryad demande à l'Onu de quitter les zones rebelles au Yemen

le
0
    NATIONS UNIES, 12 février (Reuters) - L'Arabie saoudite, à 
la tête d'une coalition engagée dans une campagne de frappes 
aériennes au Yemen, a recommandé aux Nations Unies et aux 
groupes d'aide internationaux de protéger leur personnel en les 
évacuant de zones détenues par les rebelles Houthis dans le 
pays, selon une lettre dont a pris connaissance Reuters jeudi. 
    Selon cette courte missive envoyée par l'ambassade 
saoudienne à Londres, l'intention de cette recommandation est de 
"protéger les organisations internationales et leurs employés", 
vraisemblablement contre des frappes aériennes. 
    "Nous voulons qu'elles quittent des zones qui sont des 
objectifs évidents", a dit à Reuters Abdallah Al Mouallimi, 
ambassadeur de l'Arabie saoudite aux Nations Unies. 
    L'Arabie saoudite est à la tête d'une coalition de neuf pays 
arabes engagée depuis le mois de mars dans une campagne 
militaire visant à empêcher les Houthis, des miliciens chiites 
soutenus par l'Iran, de prendre le contrôle total du Yemen. 
    Fin janvier, la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a 
regretté dimanche les pertes civiles causées par ses frappes au 
Yemen et a promis de faire le nécessaire pour les éviter. 
 ID:nL8N15F0TF  
    Dans son rapport annuel au Conseil de sécurité, le Comité 
des sanctions des nations unies estime que certains des raids de 
a coalition  pourraient relever du crime contre l'humanité. 
 ID:nL8N15B57V  
    A la demande de la Russie, le Conseil de sécurité doit 
débattre mardi de la situation humanitaire au Yemen. 
 
 (Michelle Nichols, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant