Russie : Vladimir Poutine ne veut pas «ressusciter l'URSS»

le
0
Russie : Vladimir Poutine ne veut pas «ressusciter l'URSS»
Russie : Vladimir Poutine ne veut pas «ressusciter l'URSS»

«Impossible d'isoler la Russie». Vladimir Poutine a tenté ce samedi de réaffirmer son pouvoir, à la veille de la présidentielle ukrainienne, scrutin crucial pour le pays voisin. En marge du forum économique de Saint-Pétersbourg, auquel il participait, le chef d'Etat russe a souligné que la Russie était une puissance géopolitique et économique incontournable de la scène internationale. 

«Je pense qu'isoler un tel pays est une question qui porte un caractère éphémère. C'est impossible», a-t-il exposé. Des sanctions économiques sérieuses «seraient négatives pour tous, elles peuvent amener les économies européenne, russe et mondiale à de telles turbulences qu'il est clair que personne n'y a intérêt», a ensuite alerté Vladimir Poutine. La Russie demeure l'une des 10 économies les plus importantes au niveau international, mais reste menacée par un risque de récession.

Aucune volonté de «restaurer l'URSS»

Après l'annexion de la Crimée, mi-mars, l'Est pro-russe de l'Ukraine s'embrase et en appelle à Moscou. Pour les autorités de transition de Kiev, la main de Moscou est derrière les troubles qui secouent la région du Donbass. Selon plusieurs observateurs internationaux, la Russie tente de remettre la main sur plusieurs Républiques de l'ex-URSS, disparue en 1991. Vladimir Poutine a formellement démenti une telle stratégie politique. «On essaie de nous accrocher cette étiquette, selon laquelle nous avons l'intention de restaurer l'empire, l'Union soviétique, de tout soumettre à notre influence, s'est exclamé le Chef d'Etat. C'est absolument faux ! »

Propos «inacceptables» du Prince Charles

Le président russe a également rejeté tout parallèle avec Hitler. Selon le journal britannique «Daily Mail», le prince Charles avait récemment assimilé le chef de l'Etat russe au führer, lors d'une conversation. Une comparaison qui a fortement irrité le Kremlin. Vladimir Poutine a ce jour réagi à cette ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant