Russie unie remet en jeu son hégémonie 

le
0
Le parti de Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev pourrait sortir affaibli des législatives de ce dimanche.?

L'amorce d'un tournant dans la vie politique russe est attendue demain à l'occasion des élections législatives. Près de 110 millions d'électeurs sont appelés à se rendre aux urnes pour élire la nouvelle Douma, un Parlement aujourd'hui dominé par Russie unie, le parti de Vladimir Poutine. Pour la première fois depuis sa création en 2001, l'hégémonie de cette formation sur la vie publique est en ­cause. Selon les derniers sondages, Russie unie, qui dispose aujourd'hui de 315 sièges sur les 450 que compte la Douma, pourrait perdre sa majorité des deux tiers, qui lui permet aujourd'hui de modifier la Constitution. Le Parti communiste et, dans une moindre mesure, le parti nationaliste LDPR ­seraient les principaux bénéficiaires de cette érosion.

Fait inédit, l'hypothèse d'une coalition parlementaire est évoquée. Ainsi, la primauté que Vladimir Poutine exerce sur le pays depuis dix ans s'en trouverait entamée, tout comme l'autorité de l'actuel président,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant