Russie : trois assaillants tués à l'entrée d'un commissariat dans une ville du Sud

le
0
Russie : trois assaillants tués à l'entrée d'un commissariat dans une ville du Sud
Russie : trois assaillants tués à l'entrée d'un commissariat dans une ville du Sud

Au moins trois assaillants ont péri lundi en attaquant un commissariat de Novosselitskoïé, petite ville du Sud de la Russie, selon des sources officielle et policière. D'après les images d'une vidéo amateur publiée sur Internet par la chaîne russe de télévision LifeNews, la façade extérieure du commissariat était tachée de sang tandis que des débris non-identifiables jonchaient le sol. Si les sources s'accordent sur le nombre d'assaillants morts, elles s'opposent sur la façon dont ils ont été tués.

Selon Sergueï Karamichev, le numéro 2 de ce commissariat, qui se trouvait sur place au moment de l'attaque, les trois assaillants «se sont fait exploser après que le garde eut bloqué la porte du bâtiment». «Nous avions une réunion ce matin et d'un coup, nous avons entendu cinq explosions», a-t-il expliqué, précisant qu'il s'agissait de «trois kamikazes et une grenade», l'origine de la cinquième explosion restant inconnue. «Personne n'a été blessé parmi les habitants ou les policiers», a-t-il assuré.  L'identité des kamikazes n'a pas été établie et «il ne reste que des morceaux de chair» devant le commissariat, selon Sergueï Karamichev.

Dans un communiqué, le Comité d'enquête russe a confirmé que «trois hommes inconnus ont tenté d'entrer dans le bâtiment» et fait exploser une grenade. Mais selon le comité, deux de ces hommes ont été tués lors de «tirs de représailles» de la part de la police, après l'explosion d'une grenade lancée par les assaillants. «Un autre s'est fait exploser», a ajouté le comité, qui a ouvert une enquête. Les agences de presse russes affirment de leur côté que l'un des kamikazes habitait à Novosselitskoïé et le présentent comme le cerveau de l'attaque, qui a débuté peu après 10 heures locales (9 heures, heure française).

Population confinée, écoles évacuées

La chaîne LifeNews précise que la police a demandé aux habitants de cette petite ville de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant