Russie: Poutine en champion de la répression

le
0
Revenu au Kremlin voici un an, le président russe a muselé l'opposition sur fond de diatribes contre l'Occident.

Voici dix mois que Maria Boronova est recluse à Moscou. Cette jeune femme fait partie des vingt-sept inculpés de l'affaire Bolotnaïa, accusés d'avoir participé, le 6 mai 2012, sur la place du même nom, à des «désordres massifs» contre les forces de l'ordre. C'était il y a un an, à la veille de la prestation de serment de Vladimir Poutine au Kremlin, qui entamait son troisième mandat à la tête du pays. Durant des mois, les journées de Maria Boronova se sont résumées à ses visites quotidiennes au Comité d'enquête, afin d'étudier les soixante-quatre volumes relatifs à son cas. Et en particulier une vidéo «sur laquelle l'accusée lance des appels à commettre des actions violentes contre les représentants du pouvoir», selon l'acte d'inculpation.

«Les photos de ma famille, mon notebook, mes archives électroniques ont été confisquées. On ne me les re...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant