Russie : pas de cadeau pour Khodorkovski 

le
0
La justice a confirmé mardi en appel la condamnation de l'ex-oligarque, mais a réduit sa peine de douze mois, la remenant à 13 ans de prison.

Les derniers et maigres espoirs de Mikhaïl Khodorkovski de retrouver rapidement la liberté se sont définitivement envolés mardi. Le tribunal principal de Moscou a rejeté l'appel de l'ancien patron de la compagnie pétrolière Ioukos, destiné à faire annuler sa condamnation à quatorze ans de prison pour vol de pétrole et blanchiment d'argent. La cour a néanmoins réduit la peine de l'ex-oligarque, d'un an. Lui et son associé Platon Lebedev, avaient déjà écopé, en 2005, de huit ans de colonie à régime sévère, pour escroquerie à grande échelle et évasion fiscale, à laquelle, en décembre dernier, s'était ajouté ce deuxième chef d'inculpation. Comte tenu des réductions de peine, les deux hommes resteront derrière les barreaux au moins jusqu'en 2016. À l'énoncé du verdict, la salle a crié : «honte ». La défense a annoncé son intention d'en appeler à la Cour européenne des droits de l'homme.

Petite voix discordante

Les conseils de Khodorkovski n'ont

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant