Russie : Navalny, opposant à Poutine, condamné à cinq ans de camp

le
0
Russie : Navalny, opposant à Poutine, condamné à cinq ans de camp
Russie : Navalny, opposant à Poutine, condamné à cinq ans de camp

Alexeï Navalny, leader de l'opposition au président Vladimir Poutine, a écopé ce jeudi de cinq ans de camp et d'une amende de 500 000 roubles (12 000 euros) dans une affaire de détournement de fonds au détriment d'une exploitation forestière. De quoi écarter de la scène politique l'un des critiques les plus féroces du dirigeant russe. Le verdict a suscité un tollé chez les opposants au Kremlin et parmi les pays occidentaux.

Sitôt le verdict rendu, ce jeudi, Navalny, un avocat de 37 ans, a été menotté et arrêté dans la salle du tribunal de Kirov à 900 km à l'est de Moscou. Durant son procès, il a affirmé que les accusations portées contre lui étaient montées de toutes pièces. L'homme d'affaires Piotr Ofitserov, accusé comme lui, a été condamné à quatre ans de camp.

Un dernier message d'appel à la résistance sur Twitter

Jugé depuis le 17 avril, Navalny, père de deux enfants, est accusé d'avoir organisé en 2009 le détournement de quelque 400 000 ? au détriment d'une exploitation forestière, Kirovles, alors qu'il était consultant du gouverneur libéral de la région. «Sa culpabilité est entièrement prouvée. Aucune preuve ne confirme les affirmations de Navalny selon lesquelles il est poursuivi pour des raisons politiques», a déclaré le juge en lisant le jugement avec un débit très rapide et d'une voix monotone. «Ne vous laissez pas aller, ne restez pas inactifs», a réagi l'opposant connu pour ses enquêtes sur la corruption, dans un dernier message sur son compte Twitter avant d'être menotté.

Navalny a accusé Poutine de donner des instructions aux enquêteurs

Navalny a qualifié tout au long du procès les accusations formulées contre lui d'«absurdes», la quasi-totalité de la somme ayant, selon lui, été versée à l'entreprise et le reste constituant la marge de la société ?dont il n'était d'ailleurs pas bénéficiaire? ayant effectué les transactions. L'opposant, qui a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant