Russie : Mikhaïl Khodorkovski libéré

le
1
Mikhaïl Khodorkovski, ici lors de son premier procès en 2004, à Moscou.
Mikhaïl Khodorkovski, ici lors de son premier procès en 2004, à Moscou.

L'ex-magnat russe du pétrole et critique du Kremlin Mikhaïl Khodorkovski, emprisonné depuis plus de dix ans, a été libéré vendredi après avoir été gracié par Vladimir Poutine le matin même. Le président russe avait annoncé jeudi contre toute attente que M. Khodorkovski, libérable en août 2014, lui avait récemment adressé une demande de grâce, ce qu'il avait toujours refusé de faire auparavant, dans la mesure où un tel acte signifie une reconnaissance de culpabilité. Cette demande aurait été faite sous la pression des services secrets, rapporte vendredi le quotidien Kommersant. Après la révélation début décembre par la justice russe de nouvelles enquêtes contre M. Khodorkovski ayant de bonnes chances d'aboutir à un troisième procès, des membres des services secrets ont eu un entretien avec l'ancien oligarque, ont indiqué des sources anonymes, citées par Kommersant. Ces hommes lui ont raconté que l'état de santé de sa mère se dégradait et lui ont parlé d'une nouvelle affaire pénale contre lui, selon le journal. "Cette conversation, qui s'est déroulée sans la présence d'avocats, a contraint Mikhaïl Khodorkovski à s'adresser au président", ajoute Kommersant. Les avocats et la mère du détenu avaient indiqué jeudi ne disposer d'aucune information concernant cette demande de grâce.

Les JO en ligne de mire

Peu avant d'annoncer qu'il allait gracier M. Khodorkovski, Vladimir Poutine avait laissé entendre au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8412500 le vendredi 20 déc 2013 à 10:39

    C'est l'homme qui a mis au pas POUTINE