Russie : Markine avoue et énerve Ngapeth

le
0

Contrôlé positif au meldonium pendant le TQO remporté par la Russie aux dépens de la France, Alexander Markine a avoué qu'il avait bien pris ce produit. Mais il s'est défendu en déclarant qu'il l'avait ingéré au mois de décembre, ce qui a eu le don d'énerver Earvin Ngapeth.

Alexander Markin a bien pris du meldonium. Le volleyeur qui avait été contrôlé positif lors du Tournoi de Qualification Olympique remporté par la Russie face à la France a avoué avoir pris ce produit dans une interview télévisée. Mais bien entendu, il a trouvé une parade pour que sa sélection ne soit pas disqualifiée et qu’il ne soit pas suspendu trop longtemps.

Markin a donc déclaré qu’il avait ingéré le médicament... Mais au mois de décembre avant le Final Four de la Coupe de Russie, soit quelques jours avant le 1er janvier 2016, date depuis laquelle le meldonium est sur la liste de l’Agence mondiale antidopage (AMA). Un détail qui pourrait avoir de lourdes conséquences pour le joueur (il risque jusqu’à 4 ans de suspension), mais aussi pour la Russie, qui perdrait son ticket pour les Jeux Olympiques de Rio aux dépens de la France. Sur Twitter, Earvin Ngapeth s’est donc emporté devant la ligne de défense des Russes : « Peu importe le moment où il a ingéré le produit, il avait bien cette m... dans le sang à Berlin au tournoi de qualification olympique ».

Le président de la Fédération russe, Alexander Yaremenko, avait lui déclaré au site rsport.ru : « Au Dynamo, les joueurs prenaient tous du Meldonium mais pour la dernière fois en décembre ». Lors de ce TQO, quatre autres joueurs évoluaient dans ce club en plus de Markin (Grankine, Obmochaev, Shcherbinine, Berezhko).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant