Russie : les premiers fruits d'une opposition têtue

le
0
Des hommes d'affaires prennent langue avec l'opposition qui veut croire que Poutine, dos au mur, sera forcé d'évoluer.

Le mouvement de contestation à Vladimir Poutine ne s'essouffle pas. En dépit des températures polaires qui frappent la capitale, environ 50.000 personnes ont manifesté samedi, de la place d'Octobre, au centre de laquelle trône un immense buste de Lénine, jusqu'à la place des Marécages, afin d'exiger notamment l'organisation de nouvelles élections, «un enregistrement libre des partis, la libération des prisonniers politiques» et le départ de l'actuel premier ministre. En province, près de 25 000 personnes se sont également rassemblées, selon des décomptes partiels de l'opposition.

Situation politique imprévisible

Très resserré, le parcours moscovite a été avalé en une demi-heure, les opposants se sont succédé à la tribune, sans émotion particulière, la star du rock russe Iouri Chevtchouk a entonné une chanson, puis la foule s'est gentiment dispersée. Néanmoins, l'essentiel était acquis: «Nous avons triomphé des - 21 degrés», comme le claironnait une p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant