Russie : les plats surgelés d'Auchan dans le collimateur de la justice

le , mis à jour à 17:15
4
Russie : les plats surgelés d'Auchan dans le collimateur de la justice
Russie : les plats surgelés d'Auchan dans le collimateur de la justice

Problème sanitaire ou nouvelle mesure de rétorsion russe envers les Occidentaux et plus particulièrement la France ? Un an après la mise en place d'un embargo sur les produits alimentaires en provenance notamment de l'Union européenne, les autorités sanitaires russes ont annoncé mardi avoir saisi la justice en vue d'interdire à la chaîne de distribution française Auchan de préparer et vendre ses propres produits surgelés après la découverte d'infractions à la réglementation.

Début août, l'agence sanitaire Rosselkhoznadzor avait accusé Auchan, après une vague de contrôles, de ne pas respecter les dates de péremption, de ne pas respecter les règles en termes de traitement des déchets alimentaires ou encore de vendre des mélanges de viande en les faisant passer pour du bœuf ou du porc hachés. Concernant cette dernière affirmation, l'enseigne française avait contesté la méthode d'analyses et réclamé de nouvelles recherches.

Selon un communiqué de l'agence russe mardi, 35 échantillons sur 47 analysés ne respectent pas la réglementation. Ces résultats doivent être transmis «à un tribunal en vue de suspendre les activités d'Auchan en termes de fabrication et vente de plats surgelés», a-t-elle précisé. Le distributeur français est implanté depuis 2002 en Russie où il est très présent avec 88 magasins.

Moscou hausse le ton

Moscou vient par ailleurs de réaffirmer haut et fort l'embargo mis en place le 7 août 2014.  Jeudi dernier, des tonnes de pêches et de nectarines saisies, du fromage letton ou de la viande polonaise broyés sous les roues des tracteurs près de la frontière avec le Bélarus. Jusqu'à présent, ces produits interdits, car en provenance des pays sanctionnant la Russie pour son rôle présumé dans la crise ukrainienne, étaient seulement renvoyés dans leur pays d'origine. Ils seront désormais détruits sur place par les autorités, qu'ils soient saisis à la frontière ou dans les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • spcmg71 le mardi 11 aout 2015 à 18:39

    rappel, pour ceux qui ont la mémoire courte. En 2009, au plus fort de la crise financière, quand GM et Chrysler allaient invoquer le chapitre 11 de la loi sur les faillites aux US, les autorités locales ont trouvé un nombre très élevé de défauts sur les cruise controls des Toyota. Ayant entraîné des accidents, dont certains mortels, bien sûr, Et ceci dans un état dit "de droit". Alors, vous pensez, en Russie...

  • spcmg71 le mardi 11 aout 2015 à 18:34

    je peux me tromper, mais je crois que les actionnaires de auchan sont les propriétaires de l'entreprise. Ils font ce qu'ils veulent. Et les consommateurs font ce qu'ils veulent.

  • opelin le mardi 11 aout 2015 à 17:46

    Tout l'argent qu'Auchan ne gagne pas à l'étranger doit être gagné en France ... donc NOUS consommateurs clients d'Auchan allons payer les pots cassés, car ce ne sont pas les actionnaires qui vont renoncer à leurs dividendes.

  • mucius le mardi 11 aout 2015 à 17:40

    Leurs pseudo-services sanitaires feraient mieux de s'occuper de la tuberculose, endémique dans ce pays pour lequel il se situe au même niveau que le ... Togo.