Russie-Les filières agroalimentaires françaises veulent des aides

le
0

PARIS, 29 août (Reuters) - Les filières françaises de la viande et des fruits et légumes ont exhorté vendredi François Hollande à leur octroyer des aides nationales et à plaider pour que des mesures soient prises au niveau européen afin de compenser l'effet de l'embargo russe. La Russie a décrété une interdiction d'importer toute une série d'aliments en provenance de l'Union européenne en représailles aux sanctions décrétées par l'UE en raison de l'implication de Moscou dans la crise ukrainienne. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, recevra le 3 septembre les responsables des filières concernées afin de préparer le conseil des ministres de l'Agriculture des Vingt-Huit qui se réunira le 5 septembre à Bruxelles sur ce dossier. "L'Union européenne a pris des décisions politiques concernant la situation en Ukraine", écrivent les professionnels dans une lettre au président français, où ils soulignent que l'embargo russe touche "particulièrement les filières françaises des secteurs des viandes porcines et bovines ainsi que les filières pomme de terre et fruits et légumes frais". La Russie étant pour ces filières "un des premiers clients de l'Union européenne", ils estiment les pertes à ce jour à plusieurs dizaines de millions d'euros à court terme et à plusieurs centaines de millions d'euros sur le moyen terme. "A crise exceptionnelle, mesures exceptionnelles", poursuivent les filières en demandant que des décisions soient prises aux niveaux européen et national "afin de garantir la pérennité de notre potentiel de production et la sauvegarde des intérêts des consommateurs français". (Yves Clarisse, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant