Russie : les attentats de Paris ravivent des souvenirs douloureux

le
0
Recueillement en 2013 au cours du 11e anniversaire de la tragédie du Nord-Ost, une prise d'otages dans un théâtre de Moscou ayant fait 130 morts.
Recueillement en 2013 au cours du 11e anniversaire de la tragédie du Nord-Ost, une prise d'otages dans un théâtre de Moscou ayant fait 130 morts.

Ils sont des dizaines à s'être déplacés dans le froid moscovite pour se rassembler autour de l'ambassade de France ce samedi. Un mouvement spontané devant le bâtiment français où des gerbes de fleurs ont été déposés. Les autorités ont également fait part de messages de soutien. « Parisiens, Français, nous sommes avec vous ! Tenez bon ! Votre douleur est notre douleur », a expliqué la porte-parole du ministère des affaires étrangères Maria Zakharova sur Facebook.

  

Samedi matin, Vladimir Poutine a adressé un télégramme à l'Élysée, dont le contenu a été publié sur le quotidien en ligne Gazeta.ru : « Cette tragédie témoigne de façon évidente de la nature barbare du terrorisme, qui lance un défi à la civilisation humaine. Pour combattre ce mal, il faut unir véritablement les efforts de toute la communauté internationale. » Au-delà de l'engagement militaire en Syrie, le recueillement des Russes est aussi lié aux souvenirs ravivés des attentats qui ont frappé le pays dans le passé.

« Personne mieux que nous ne sait ce que ressentent les Français »

Tous ont encore en mémoire la prise d'otage meurtrière dans un théâtre de Moscou, il y a 13 ans. Le site internet du quotidien Kommersant titrait d'ailleurs, samedi sur le « Nord-Ost » de Paris », en référence au nom du spectacle qui était joué ce soir-là avant cette prise d'otage qui avait fait 130 victimes. « Ce qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant