Russie-Le patron du conglomérat Sistema assigné à résidence

le
0

MOSCOU, 16 septembre (Reuters) - Vladimir Evtouchenkov, président du conglomérat russe Sistema, a été assigné à résidence dans le cadre d'une enquête sur un blanchiment d'argent liée à l'achat d'actions de la compagnie pétrolière Bachneft BANE.MM , a-t-on appris mardi de source policière. Sistema, qui contrôle le principal opérateur russe de téléphonie mobile MTS MBT.N , a jugé "sans fondement" les accusations portées contre son président. La justice avait interdit cette année à Sistema SSAq.L AFKS.MM de vendre sa participation dans Bachneft en raison d'une enquête en cours avec laquelle Sistema disait n'avoir absolument rien à voir. Selon certaines sources, le groupe pétrolier Rosneft ROSN.MM , dirigé par un proche du président Vladimir Poutine, Igor Setchine, serait intéressé par le rachat de Bachneft. La Commission d'enquête fédérale précise mardi qu'elle travaille sur un dossier criminel concernant le vol d'actions de compagnies pétrolières dans la République russe de Bachkortostan, située entre la Volga et l'Oural. "Les enquêteurs ont des raisons de croire que le président du conseil d'administration de Sistema, Vladimir Evtouchenkov, est impliqué dans la 'légalisation' de biens acquis par des moyens criminels. Il est accusé de blanchiment", précise la commission. Selon les agences de presse, Evtouchenkov a reçu l'ordre de rester chez lui jusqu'au 16 novembre. Ses avocats ont trois jours pour faire appel de cette décision. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a jugé "absurde" de prétendre que les accusations portées contre le patron de Sistema sont motivées par des considérations politiques, comme l'a affirmé le chef de la Fédération russe des industriels et entrepreneurs en rappelant le cas de l'ancien propriétaire de Ioukos, Mikhaïl Khodorkovski. (Maria Kiselyova, Guy Kerivel pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant