Russie : le diacre, le clergé et le «lobby gay»

le
0

Un théologien médiatique est en disgrâce pour avoir dénoncé des pratiques de harcèlement sexuel dans l'Église orthodoxe qui pourfend pourtant l'homosexualité.

Correspondant à Moscou,

C'est vêtu de sa soutane noire de diacre, mais à l'écart de sa paroisse de Saint-Michel l'Archange, dans le silence de son appartement moscovite, qu'Andreï Kouraev a dévoilé ce qui pourrait devenir le plus grand scandale de la patriarchie russe: l'existence de pratiques de harcèlement sexuel exercé par les responsables d'un séminaire théologique de Kazan à l'encontre de leurs élèves. Depuis, le saint homme propage la nouvelle dans son blog, l'un des moyens les plus efficaces, selon lui, de communiquer avec les fidèles. Fin décembre, une commission du patriarcat avait été envoyée au Tatarstan ; et suite à cette visite, le prorecteur de l'institution, seul parmi d'autres coaccusés, a été muté dans un autre diocèse. De son côté, Andreï Kouraev a été radié de son p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant