Russie : la voiture des assassins de Nemtsov liée aux services de sécurité

le
2
Russie : la voiture des assassins de Nemtsov liée aux services de sécurité
Russie : la voiture des assassins de Nemtsov liée aux services de sécurité

Qui donc a éliminé l'opposant Boris Nemtsov  en plein centre de Moscou, vendredi dernier ? Si la question demeure, l'enquête semble progresser à grand pas. Le ministère russe des Finances aurait affirmé que la voiture impliquée dans l'assassinat était utilisée par un «service de sécurité interne» au gouvernement, selon TASS, la principale agence de presse russe.

L'opposant russe, Boris Nemtsov, a été tué par balles à 55 ans en plein centre de Moscou (Russie), dans la nuit de vendredi à ce samedi. Il se promenait avec une jeune femme sur le Grand Pont de pierre, juste à côté du Kremlin, le siège de la présidence, quand un homme tirant d'une voiture l'a abattu de quatre balles dans le dos. «Une voiture s'est approchée, quelqu'un a tiré des coups de feu, dont quatre l'ont touché dans le dos, causant sa mort», selon le ministère de l'Intérieur. «Pas moins de six ou sept coups de feu ont été tirés sur Boris Nemtsov par un inconnu circulant en voiture», a précisé un responsable du Comité d'enquêtes.

VIDEO. Russie: l'opposant russe Boris Nemtsov tué à Moscou

En raison du statut de leader d'opposition et ancien vice-Premier ministre de la victime, beaucoup estiment que Vladimir Poutine n'est pas étranger à cet assassinat, à l'instar de Gary Kasparov, l'ancien champion du monde d'échecs et autre opposant au président russe, pour qui l'implication du Kremlin ne fait aucun doute.

Only when Putin is gone can Russia be the free, strong, and independent country Boris Nemtsov always dreamed it could be.-- Garry Kasparov (@Kasparov63) 4 Mars 2015

Par ailleurs, si la voiture utilisée par le ou les assassins de Nemtsov n'appartiendrait pas directement aux services de sécurité du ministère des Finances, elle serait utilisée par une société qui travaille directement pour le gouvernement, ce qui soulève de nouvelles questions sur l'implication du Kremlin. «La voiture Ford dont il est question ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le mercredi 18 mar 2015 à 21:57

    Quand ,il était en vie ,c'était déjà Poutine.....

  • q2lamrd le jeudi 12 mar 2015 à 10:35

    là ça devient du délire .... comme si Poutine décidait d'éliminer le gars, il allait commettre une bourde aussi enfantine, utiliser un véhicule relié directement ou indirectement à ses services. Ce genre de publication (au conditionnel) renforce le sentiment d'une opération sous faux drapeau (fase flag) comme ukrainiens et CIA en abusent depuis le début du conflit. De plus avant sa mort se type ne représentait aucun danger potentiel pour le régime. Ou alors Poutine est vraiment un nain, .....