Russie : la flambée de l'or noir cause une pénurie d'essence

le
0
La Russie, premier producteur mondial de pétrole, délivre le carburant au compte-gouttes dans certaines de ses stations-service. Vendre de l'essence aux automobilistes russes n'est pas assez rentable.

Qui pourrait imaginer que le premier producteur mondial de pétrole souffre de pénurie d'essence ? C'est pourtant le triste sort que connaît la Russie ces derniers jours. Dans l'Altaï, au sud de la Sibérie, les stations-service délivrent le carburant au compte-gouttes. Le réseau local du géant Rosneft le réserve à certains clients pour une quantité ne dépassant pas 20 litres. Certains pompistes indépendants ont fermé boutique, d'autres affichent des prix en hausse de 20 %. Des phénomènes similaires sont recensés à Saint-Pétersbourg, Voronej, Nijni Novgorod ou Sakhaline, réputée pour ses réserves pétrolières. Vendre de l'essence aux automobilistes russes n'est pas assez rentable. Cet hiver, Vladimir Poutine avait ordonné aux compagnies de baisser les prix à la pompe. Mais Loukoïl et TNK-BP savent très bien compter : avec un brent à 123 dollars, mieux vaut exporter son pétrole que de remplir les réservoirs de Lada à des prix administrés. Face à la co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant