Russie-La banque centrale relève son principal taux à 10,5%

le
0

(Actualisé avec déclarations de la gouverneure de la banque centrale russe) MOSCOU, 11 décembre (Reuters) - La banque centrale de Russie a annoncé jeudi une nouvelle hausse de son principal taux d'intérêt, relevé de 100 points de base à 10,5%, pour tenter de soutenir le rouble et d'endiguer l'inflation. Cette décision est conforme aux attentes des économistes et des analystes interrogés par Reuters. Elvira Nabioullina, gouverneure de la banque centrale de Russie, a ensuite déclaré au cours d'une conférence de presse que son institution ferait preuve de souplesse en matière de politique monétaire et qu'elle était prête à recourir à des instruments non conventionnels pour préserver la stabilité financière du pays. Malgré le ralentissement marqué de l'économie, affaiblie par les sanctions économiques liées à la crise ukrainienne et par la chute des cours du pétrole, la banque centrale russe a privilégié ces derniers mois le soutien à la monnaie nationale, qui s'est dépréciée de près de 40% face au dollar depuis juin, et la lutte contre l'inflation. Cette dernière a atteint 9,1% en rythme annuel en novembre. Le rouble accentuait ses pertes après l'annonce du relèvement du taux directeur, touchant un nouveau plus bas à 55 pour un dollar RUBUTSTN=MCX et cédant environ 0,5% face à l'euro, à 68,64 EURRUBTN=MCX . Elvira Nabioullina a dit que la banque centrale russe pourrait encore relever ses taux en cas d'aggravation des risques d'inflation. La banque centrale a précisé jeudi avoir consacré sur la seule journée de mardi 348 millions de dollars (280 millions d'euros) à des interventions sur le marché des changes pour soutenir le rouble. Ces interventions ont atteint un total de 4,5 milliards de dollars sur l'ensemble de la semaine dernière. Elvira Nabioullina a déclaré que la banque centrale russe pourrait dépenser environ 70 milliards de dollars sur le marché des changes en 2015. Elle a évalué à 120 milliards de dollars le montant des sorties de capitaux auxquelles la Russie pourrait être confrontée en 2015. (Alexander Winning et Maria Kiselyova; Marc Angrand et Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten et Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant