Russie : l'incertitude politique aggrave la fuite des capitaux 

le
0
Au premier trimestre, la balance des paiements a été déficitaire de 21,3 milliards de dollars.

La guerre larvée entre Dmitri Medvedev et Vladimir Poutine ne met pas seulement les nerfs des politologues à rude épreuve. Elle ferait aussi fuir les investisseurs. C'est ainsi qu'est interprétée la dernière statistique publiée par la Banque centrale russe, relative à la situation, toujours plus inquiétante, de la balance des paiements. La fuite des capitaux s'est accélérée en avril, atteignant 7,8 milliards de dollars, contre 6,2 milliards en mars. Au premier trimestre 2011, le déficit atteignait 21,3 milliards de dollars (15,2 milliards d'euros). Cet indice vient doucher les pronostics positifs auxquels se livrait la même banque il n'y a pas si longtemps. À un an des élections présidentielles, où l'on ignore toujours qui, de l'actuel président ou du premier ministre reviendra au Kremlin, les investisseurs se montrent hésitants, ne sachant sur quel cheval miser : Medvedev, le chouchou des libéraux, ou Poutine, le garant du protectionnisme&

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant