Russie : L'AMA publie un rapport accablant

le
0

L'Agence Mondiale Antidopage a rendu mercredi un rapport accablant pour la Russie sur la lutte antidopage dans le pays.

«Des agents armés du FSB ont menacé d'expulser du pays des contrôleurs», peut-on lire dans le rapport de l'AMA (Agence Mondiale Antidopage), publié mercredi. Fruit de travaux menés depuis l'hiver dernier en Russie, le rapport en question décrit de quelle façon les autorités du pays menacent physiquement, intimident, les contrôleurs antidopage. Surréaliste, le mode opératoire décrit fait froid dans le dos. Le cas des sportifs russes y est largement traité. L'AMA indique notamment avec quelle précaution ils se sont réfugiés dans des villes dites «de garnison» afin d'échapper aux contrôles, ces villes étant réputées difficiles d'accès compte tenu de la forte présence militaire, notamment. «Les sportifs savent qu'il est nécessaire d'obtenir des autorisations spéciales pour y pénétrer», détaille également l'AMA. Ce qui donne lieu à des intimidations lorsque les autorisations en question n'ont pas pu être obtenues.

736 contrôles impossibles à mener

Concernant la tenue des contrôles, qui existe tout de même, l'Agence démontre à quel point la culture du dopage perdure en Russie en dépit des remontrances adressées au pays en la matière. Sur les 2947 contrôles antidopage menés entre le 18 novembre 2015 et le 29 mai 2016, 52 résultats anormaux ont été décelés, dont 49 pour le seul meldonium. Plus inquiétant encore, le nombre de tests qu'il a été impossible de mener : 746 au total ! D'autres éléments interpellent, comme la présence d'un laboratoire analytique opérationnel sur les lieux du championnat national d'haltérophilie. «Il comportait une centrifugeuse et d'autres équipements d'analyses en action et les sportifs y allaient librement», écrit encore l'agence. Un rapport accablant qui tombe bien mal pour la Russie alors qu'elle saura vendredi si l'IAAF accepte de la voir concourir lors des JO de Rio cet été (5-21 août). Avec AFP
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant