Russie : jusqu'à quatre ans de camp pour des manifestants anti-Poutine

le
0
Russie : jusqu'à quatre ans de camp pour des manifestants anti-Poutine
Russie : jusqu'à quatre ans de camp pour des manifestants anti-Poutine

Alors que Vladimir Poutine se targuait d'avoir vendu l'image d'une Russie «ouverte et modernisée» à travers les JO de Sotchi, la justice moscovite a condamné lundi huit manifestants opposés au président à des peines allant jusqu'à quatre ans de camp. Le verdict attendu vendredi dernier, avait été suspendu au dernier moment jusqu'à ce jour, après la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques.

Entre les murs du tribunal Zamoskvorestski, dans la capitale russe, Iaroslav Belooussov, un protestataire, a écopé de deux ans et six mois de camp. Sergueï Krivov à quatre ans de camp. Trois opposants ont été condamnés à trois ans et six mois, un à trois ans et sept mois et un à deux ans et sept mois. Une huitième manifestante, Alexandra Doukhanina, a été condamnée à une peine de trois ans et trois mois avec sursis. Les avocats de la défense ont aussitôt annoncé qu'ils feraient appel de ces condamnations. Le Parquet avait requis entre cinq et six ans de camp. 

Une trentaine de personnes poursuivies dans cette affaire Bolotnaïa

Les huit prévenus étaient accusés de participations à des «troubles massifs» et de «violences envers les forces de l'ordre» lors d'une manifestation le 6 mai 2012. Ils protestaient alors contre Vladimir Poutine et dénonçaient les fraudes massives, à la veille de l'investiture de ce dernier pour un troisième mandat de président. L'affaire, très suivie en Russie a été baptisée «Bolotnaïa», du nom de de la place du «marais» au coeur de Moscou, où avait dégénéré une manifestation le 6 mai 2012. Nicolas Kremeyer, d'Amnesty International a dénoncé ce lundi une «parodie de procès», se disant «scandalisé par ce verdict». Il précise que «les condamnés sont accusés de participation à une émeute de masse alors que la manifestation avait été autorisée, aucune violence n'a été constatée sur les nombreuses vidéos».

Huit manifestants ont été condamnés ce lundi matin, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant