Russie : grâcié par Poutine, Khodorkovski est sorti de prison

le
1
Russie : grâcié par Poutine, Khodorkovski est sorti de prison
Russie : grâcié par Poutine, Khodorkovski est sorti de prison

C'est la lumière au bout d'un long tunnel pour l'opposant russe Mikhail Khodorkovski. Ce vendredi, l'ex-magnat du pétrole et opposant au Kremlin est sorti de prison, aussitôt après avoir été gracié par Vladimir Poutine. «Vers 12H20 (08H20 GMT), Mikhaïl Khodorkovski a quitté le camp» où il était détenu, dans le nord-ouest de la Russie, a déclaré une source non identifiée à l'agence russe Interfax. Dans la matinée, le Kremlin avait annoncé que le président russe avait signé un décret de grâce.

«Il a déjà passé plus de dix ans en détention, c'est une punition sérieuse, il invoque des circonstances d'ordre humanitaire - sa mère est malade -, justifiait jeudi Vladimir Poutine. J'estime que l'on peut prendre cette décision», déclarait le leader russe. L'annonce a surpris la communauté internationale : c'est en effet le meilleur ennemi de Khodorkovski qui lui accorde finalement sa grâce. Jusqu'ici, l'oppasant avait refusé de reconnaître sa culpabilité et de rédiger une requête de grâce.

Toutefois, cette demande de grâce aurait été écrite sous la pression. Des membres des services secrets se seraient entretenu auparavant avec l'ancien oligarque, selon des sources anonymes citées ce vendredi par le quotidien russe Kommersant. «Cette conversation, qui s'est déroulée sans la présence d'avocats, a contraint Mikhaïl Khodorkovski à s'adresser au président». Pour le décider, ces hommes lui auraient raconté que l'état de santé de sa mère se dégradait et lui auraient parlé d'une nouvelle affaire pénale contre lui.

Règlement de compte du Kremlin

Dans les années 1990, le jeune Khododorkovski, diplômé de chimie et d'économie monte en flèche. Il intègre cette génération de nouveaux oligarques capitalistes qui s'enrichissent sous le mandat de Boris Elstine. Début 2000, le patron du premier groupe pétrolier russe Ioukos roule sur l'or : son entreprise est estimée à 15 milliards de dollars. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le vendredi 20 déc 2013 à 11:03

    Il avait une possibilité d'humilier Poutine en refusant cette grâce sachant qu'il lui restait que 6 mois...mais il a certainement ses raisons d'accepter...!