Russie et Venezuela prêts à coopérer sur les prix du pétrole

le
1

MOSCOU, 18 novembre (Reuters) - La Russie et le Venezuela ont évoqué la possibilité d'une action concertée pour enrayer la chute des cours du pétrole, a déclaré mardi le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, au lendemain d'un entretien avec le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Rafael Ramirez. Prié de dire si l'entretien avait porté sur une action coordonnée pour stopper la baisse des cours, Alexandre Novak a répondu à des journalistes : "Oui, une telle initiative existe. Nous avons discuté de ce sujet et maintenant nous travaillons sur des propositions de notre côté." Le Venezuela avait fait savoir lundi que Rafael Ramirez avait rencontré Alexandre Novak à Moscou pour débattre de "la nécessité de coordonner les actions de défense" des cours du brut. ID:nL6N0T753H Le ministre russe a indiqué qu'une nouvelle réunion avec les représentants vénézuéliens était programmée pour le 25 novembre et qu'il s'attendait à ce qu'elle donne lieu à une discussion plus détaillée. Il n'a pas souhaité en dire plus. Rosneft ROSN.MM , le premier producteur russe de pétrole, a annoncé lundi que son PDG Igor Setchine se rendrait à Vienne le 25 novembre, deux jours avant la réunion de l'Opep, alimentant ainsi les spéculations sur la volonté de Moscou d'une coordination avec le cartel pour enrayer la chute des cours. Des ouvertures précédentes entre l'Opep, dont fait partie Caracas, et la Russie n'avaient pas produit de résultats. Le cours du baril de Brent poursuivait sa baisse sur les marchés internationaux mardi, revenant sous 79 dollars LCOc1 . Il a perdu plus de 30% sur les cinq derniers mois. (Denis Dyomkine, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5062559 le mardi 18 nov 2014 à 19:11

    En fait les dictatures pétrlières prennent peur. Mais les gens normaux trouvent que payer moins à la pompe c'est bien.