Russie et Turquie prêtes à clore la crise qui les oppose

le
0
 (Actualisé tout du long) 
    MOSCOU, 29 juin (Reuters) - Vladimir Poutine et Recep Tayyip 
Erdogan se sont mis d'accord sur une reprise de la coopération 
bilatérale entre la Russie et la Turquie, y compris dans la 
lutte contre le terrorisme, après une période de tensions 
diplomatiques liées à la guerre en Syrie. 
    Les deux dirigeants, qui se sont entretenus au téléphone, 
ont convenu de se rencontrer avant et pendant le sommet du G20 
en septembre en Chine, ont indiqué le Kremlin et une source 
présidentielle turque. 
    Les relations entre Moscou et Ankara s'étaient détériorées 
après qu'un bombardier russe participant engagé dans le conflit 
syrien en appui des forces de Bachar al Assad avait été abattu 
par la défense antiaérienne turque l'an passé. Le gouvernement 
d'Ankara affirme que l'appareil se trouvait dans l'espace aérien 
turc au moment de l'incident. 
    Recep Tayyip Erdogan a exprimé cette semaine ses "regrets" 
dans une lettre adressée à son homologue russe, qui a estimé que 
ce courrier créait les conditions nécessaires pour clore "le 
chapitre de crise" dans les relations entre les deux pays, a 
précisé le Kremlin. 
    "La conversation était globalement pratique et constructive, 
visant à rétablir l'atmosphère traditionnellement amicale dans 
les différents aspects de la coopération bilatérale", a commenté 
la présidence russe. 
    Une source présidentielle turque a qualifié l'entretien 
téléphonique de "très productif et positif". 
    Vladimir Poutine a demandé à son gouvernement d'entamer des 
négociations en vue d'une reprise des relations commerciales et 
un abandon des restrictions imposées aux touristes russes se 
rendant en Turquie, a précisé le Kremlin. 
    Le chef de l'Etat russe a exprimé ses condoléances à son 
homologue turc après l'attentat commis à l'aéroport d'Istanbul 
par trois kamikazes soupçonnés d'appartenir à l'Etat islamique 
(EI), qui a fait 41 morts et 239 blessés. 
    Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont convenu que 
leurs ministres des Affaires étrangères se rencontrent cette 
semaine à l'occasion d'un sommet régional à Sotchi, station 
balnéaire de la mer Noire, pour discuter de la situation en 
Syrie et des futures relations entre les deux pays. 
    En visite mercredi à Paris, Sergueï Lavrov a indiqué qu'il 
s'entretiendrait dans le courant de la semaine avec son 
homologue turc et estimé que Moscou et Ankara reprendraient 
probablement leur coopération pour trouver une solution au 
conflit syrien.     
 
 (Vladimir Soldatkin, Lidia Kelly et Denis Pinchuk, avec Ece 
Toksabay à Ankara et Leigh Thomas à Paris; Pierre Sérisier pour 
le service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant