Russie - Dopage : le rapport qui accuse l'État et les services secrets

le
0
Les laboratoires antidopage de Moscou et Sotchi auraient protégé les sportifs russes dopés.
Les laboratoires antidopage de Moscou et Sotchi auraient protégé les sportifs russes dopés.

Les laboratoires antidopage de Moscou et Sotchi ont protégé les sportifs russes dopés, dans le cadre d'un « système de dopage d'État sécurisé », « dirigé, contrôlé et supervisé » par le ministère des Sports russe, « avec l'aide active du FSB, les services secrets russes », a accusé le rapport McLaren lundi. Ce document d'une centaine de pages, commandé en mai par l'Agence mondiale antidopage (AMA) après les accusations de l'ancien patron du laboratoire russe antidopage Grigori Rodtchenkov sur un système de dopage organisé lors des JO d'hiver de Sotchi 2014, a été présenté par son auteur, le juriste canadien Richard McLaren, lundi à Toronto au Canada.

L'Agence mondiale antidopage a aussitôt appelé à l'exclusion de la Russie de tous les événements internationaux, y compris des Jeux olympiques 2016 de Rio. « L'AMA appelle le mouvement sportif à empêcher la participation des sportifs russes aux compétitions internationales, y compris les JO de Rio, tant que [la Russie] n'aura pas réalisé un changement de culture », a indiqué l'AMA.

« Le personnel du laboratoire de Moscou n'avait pas le choix quant à son implication dans ce système [...] qui permettait aux athlètes russes de participer à des compétitions malgré l'utilisation de produits dopants », peut-on lire dans les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant