Russie : des soupçons de fraudes signalés

le
0
REPORTAGE - Ce dimanche, en Russie, c'est jour d'élection présidentielle. Plus de 100 millions d'électeurs sont invités à se rendre aux urnes. Vladimir Poutine est crédité d'environ 60% des voix, selon les derniers sondages.

Dimanche, 7h58. Au premier étage d'une école primaire de Kirovski, paisible banlieue dortoir de Saint-Pétersbourg , Serguey Valerievitch Chebayev déclare ouvert le bureau de vote numéro 523. Sous l'œil sceptique des six observateurs déjà présents, le président soulève une urne vide et fait mine de chercher un double-fond, puis sermonne ses assesseurs. «Il faut bien s'assurer qu'il n'y a pas d'orifice caché qui permettrait d'introduire des bulletins à votre insu», explique ce trentenaire en costume cravate, visiblement désireux de montrer que l'organisation du scrutin est au-dessus de tout soupçon.

Il faut dire qu'à Saint-Pétersbourg, ville à l'électorat traditionnellement libéral, l'élection présidentielle se déroule sous haute surveillance. Outre les observateurs mandatés par les cinq candidats en lice, plusieurs ONG ont mis sur pied des réseaux de scrutateurs indépendants formés à la détection des principales techniques de fraude. «Nos 4000 observateurs

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant